Blog

Guide Dussert - Gerber 2014

 


Couverture Guide Dussert - Gerber 2015


 


Cette propriété de 8.5 ha, sur un plateau de graves fines, 75 % Merlot et 25 % Carbernet franc, appartient à la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations.


Leur Pomerol 2011 dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges mûrs, un vin tout en harmonie, structuré,


généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs. Le 2010 est l'une des plus belles reussites du château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux (32 €).


Remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), riche, en puissance et finesse, un vin de belle couleur, très prometteur.


Le 2008, où se mêlent la griotte et lhumus, est un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente, de belle matière en bouche où se développent des notes prononcées et persistantes de petits fruits noirs cuits.


Le 2007 se goûte très bien, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle structure, un vin bien charnu et bien typé.


Le 2006, au nez à la fois intense et subtil ou s'entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, est bien corsé et persistant au palais comme il le faut. Très beau 2005, solide, aux tanins, riches au nez de mûre et de sous-bois, un vin riche en couleur comme en matière, dense et tenace qui associe structure et souplesse, de bouche dominée par la groseille et les épices. Aucune hésitation.                  


 

Rédigé le  17 sep. 2014 16:11  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Mildiou

LE MILDIOU


En viticulture biologique, les produits de traitement sont peu nombreux ; nous ne les utilisons qu’à titre préventif. Notre métier pourrait se résumer à un seul mot : prévoir, sans cesse prévoir. Selon le temps qu’il fait, l’humidité de l’air, la température du jour et de la nuit, la vigne peut réagir de telle ou telle façon. Nous passons notre vie à garantir son équilibre et l’aidant à conserver ce que les gifles du temps peuvent lui enlever.


Cela suppose de réfléchir en terme de globalité : il y a la plante, objet de toute notre attention, mais aussi le sol et le sous-sol qui la nourrissent, les saisons… la nature fonctionne de la même manière depuis le fond des âges. Nous avons appris bon nombre de ses langages ; au lieu d’ouvrir un paquet de perlimpinpin magique, nous entrons dans l’ancestrale logique de la vigne, et nous travaillons avec elle. C’est pour cela, par exemple, que nous la faisons voisiner avec des céréales ou des légumineuses qui favorisent l’aération de la terre, entre autres. Les bactéries s’y multiplient, grâce à tout cela, elle assimile mieux les minéraux capturés par son système racinaire.


La vie des plantes n’est jamais paisible. Parfois, il  nous faut lancer nos bataillons contre certains tueurs sans pitié. Le mildiou en particulier. Il s’agit d’un champignon minuscule qui s’attaque à tous les organes de la vigne : feuilles, bois, raisins, au point de détruire une récolte entière si l’on ne réagit pas.


Pour combattre le mildiou, la viticulture bio préconise la bouillie bordelaise, qui mélange un cinquième de cuivre-métal et quatre cinquièmes de carbonate de calcium. Les détracteurs du bio nous accusent d’en empoisonner la terre. Il y a deux ou trois générations, ils auraient eu raison : nos grands-pères avaient la main lourde, 30 ou 40 kg de cuivre-métal par hectare ne leur faisaient pas peur. Depuis, nous avons appris l’art de la juste dose. Sur le domaine  de Bellegrave, depuis notre passage au bio il y a cinq ans, nous utilisons en moyenne 4,5kg de cuivre-métal par hectare et par an. Le sol n’en souffre aucunement.


Pour éviter le mildiou, il faut savoir qu’il prolifère par temps humide. Donc nous intervenons préventivement avant l’arrivée d’une perturbation : la pluie, en plaquant les spores du champignon sur la vigne, est la plus grande responsable des contaminations. De la pousse à la floraison, nous traitons  tous les huit à dix jours. Comme tous ses congénères, le mildiou vit mieux à l’obscurité : nous sommes particulièrement attentifs à l’approche de la nouvelle lune. Rien de mystique là-dedans, juste le résultat de l’observation de la nature.


En bref, le cuivre est, à ce jour, la seule arme satisfaisante contre le mildiou qui, jusqu’ici, n’a trouvé aucun moyen de lui résister, et en plus, il agit sur toutes les formes de cette infernale maladie cryptogamique.

Rédigé le  2 juillet 2014 9:05  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Le Millésime 2011

                                         La récolte 2011


 


Grappe 2 à la récolte 2011


 


 


     Après un été très sec, marqué par des vagues de chaleurs caniculaires, ce millésime 2011 est de très belle qualité.


     Typique des Bordeaux d’antan : fruité, rond, élégant.


     Un vin très agréable qui vieillira bien, mais que l’on pourra commencer à consommer jeune.


 


Tri vendanges 2011


 


 


tri vendanges 2011


Détail du travail de tri manuel

Rédigé le  16 juin 2014 17:06  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Le printemps 2010

Le printemps


                    


La nature s'éveille enfin, les vignes se colorent de fleurs de printemps et par ce mois d'avril chaud ( 30° fin avril ) la vigne pousse vite comme libérée de l'étreinte de ce rude et long hiver.


Voici quelques espèces de plantes fleuries qui poussent dans nos vignes, c'est aussi cela la biodiversité ( ci dessous leur illustration et leurs noms)


/  /


Dame de onze heures (Ornithogalum umbellatum) Véronique de perse ( Veronica persica )


                                         Pâquerette ( Bellis perennis )


/


                                         /


Fumeterre officinale ( Fumaria officinalis)


 


/


 Vue d'ensemble château Bellegrave au printemps - Porcelle enracinée ( Hypochoeris radicata)

Rédigé le  16 juin 2014 16:56  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Structure et texture, couches de sol

Lors de l'arrachage d'une vieille vigne que nous allons replanter en Juin 2010, nous avons fait une coupe de terrain sur 4 mètres de profondeur.Cela pour voir la structure et la texture des différentes couches de sol.


/


La couleur sombre de la couche supérieure fait apparaître la terre arable qui garantie la fertilité. En dessous, la terre est d'un jaune tirant sur le rouge, signe de la présence de fer. Des millions de cailloux prix dans le sable et l'argile assurent un drainage efficace. La vigne est obligée d'envoyer ses racines en profondeur pour y chercher l'eau ainsi que les différents minéraux dont elle se nourrie pour produire des raisins qui donnent ce bouquet et cette saveur exceptionnelle qui caractérisent le vin de Pomerol.

Rédigé le  16 juin 2014 16:55  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Welcome to Château Bellegrave !

   We are pleased to welcome you to the château Bellegrave website and online shop.

   Even though this site is still in progress, we are delighted to announce that our online shop is available with a wide range of products from Chateau Bellegrave Pomerol, and our friends vineyards.

   We are happy to do quotations for taxes and delivery abroad.

 

 


Opening and tasting hours :

 

 


Monday to Friday 8.30am-12.30pm / 2pm-7pm.
On Saturdays ,please call us in advance on + 33.5.57.51.20.47 to let us know your estimated time of arrival.

Please do not hesitate to contact us for further information.

Jean-Marie Bouldy - Château Bellegrave owner.

 

 

 


/
Rédigé le  16 juin 2014 16:54  -  Lien permanent
0 Commentaires  
 
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.
Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.